Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Homélies et lettres pastorales > Lettre Pastorale Un mois, c’est court, une année pastorale ne sera pas de (...)

Lettre Pastorale
Un mois, c’est court,
une année pastorale ne sera pas de trop !

Lettre Pastorale du 8 septembre 2019
"Un mois c’est court, une année pastorale ne sera pas de trop !"

Télécharger la lettre pastorale - format A4 / format A5

Nous commençons cette année pastorale avec une invitation particulière du Pape François à vivre une transformation missionnaire de la vie et de la pastorale de nos communautés chrétiennes. C’est la raison pour laquelle, il a décrété le mois d’octobre 2019 comme « mois missionnaire extraordinaire » afin de rappeler une évidence : la nature de l’Église est d’être missionnaire, elle existe comme chacune de nos communautés pour évangéliser, pour annoncer et vivre, en parole et en acte, de l’amour même de Dieu pour les hommes . « Allez dans le monde entier et proclamez l’Évangile à toute la création » (Mc 16,15), à la manière du Christ « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jn 20, 21)

Un mois c’est court, une année pastorale ne sera pas de trop pour regoûter, avec force, la nouveauté et la joie de l’Évangile qui nous a saisis et ainsi éviter le piège d’une Église centrée sur elle-même et « toute forme de pessimisme pastoral, toute nostalgie stérile du passé1 ».

Un mois c’est court, une année pastorale ne sera pas de trop afin que chacun des « baptisés et envoyés » que nous sommes, ait à cœur l’annonce de l’Évangile, de ce qui est bon et nouveau de la part de Dieu pour les hommes.

Un mois c’est court, une année pastorale ne sera pas de trop pour discerner les conversions nécessaires de mentalités, de manières de faire dans la vie et l’organisation de nos communautés ecclésiales afin qu’elles « deviennent plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de sortie et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié 2 ».

Pour que s’accroisse une ardeur pour la mission qui « est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple3 », nous ne partons pas de rien et nous ne sommes pas sans ressources. Je vous invite à les déployer cette année dans vos vies personnelles et communautaires.

  • Prendre le temps chaque jour, chaque semaine de rendre grâce. Dans une actualité souvent morose ou inquiétante, savons-nous reconnaître le travail de Dieu dans nos vies, comme dans la vie de ceux que nous rencontrons ? Nos frères et sœurs catéchumènes et baptisés adultes expérimentent la force de renouvellement et de transformation qu’opère la rencontre du Christ et de sa Bonne Nouvelle quand ils nous disent que cela change leur vie, les fait vraiment vivre. Et si toute réunion en Église commençait par un temps où nous serions capables de partager ce que nous avons perçu du travail de Dieu pour mieux y collaborer ?
  • Prendre le temps, alors que tout va vite et que nous sommes souvent saturés de bruit et de mots, d’écouter, de contempler Jésus le Christ, de se laisser regarder
  • par le Seigneur de nos vies. « Je ne me lasserai jamais de répéter ces paroles de Benoît XVI qui nous conduisent au cœur de l’Évangile : "À l’origine du fait d’être chrétien il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive"4 » Nous avons besoin de havres de paix pour reprendre souffle, pour nous reposer, nous poser et prendre appui sur le Roc de nos vies. « La meilleure motivation pour se décider à communiquer l’Évangile est de le contempler avec amour, de s’attarder en ses pages et de le lire avec le cœur. 5 » Quelles initiatives allons-nous poursuivre ou prendre pour proposer d’habiter cet espace intérieur où Dieu est plus intime en nous que nous-même ?
  • Prendre des initiatives personnelles et communautaires en paroisse, en petite communauté fraternelle de quartier, en groupe de jeunes, en école, en mouvement pour être « en sortie ». « L’Église "en sortie" est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent6 ». Pour vivre cela, la qualité de notre regard qui rejoint le regard du Seigneur est capitale. Oui, regarder chacun comme une personne tout simplement, pour nous conduire à l’égard des personnes rencontrées à la manière dont nous avons goûté que Dieu se conduit vis-à-vis de nous. Car « On ne peut persévérer dans une évangélisation fervente, si on n’est pas convaincu, en vertu de sa propre expérience, qu’avoir connu Jésus n’est pas la même chose que de ne pas le connaître, que marcher avec lui n’est pas la même chose que marcher à tâtons, que pouvoir l’écouter ou ignorer sa Parole n’est pas la même chose, que pouvoir le contempler, l’adorer, se reposer en lui ou ne pas pouvoir le faire n’est pas la même chose. Essayer de construire le monde avec son Évangile n’est pas la même chose que de le faire seulement par sa propre raison. 7 »

Un mois c’est court, une année pastorale ne sera pas de trop pour préparer le Peuple de Dieu qui est en Essonne à vivre un nouveau synode à partir de septembre 2020. Avec toute notre Église diocésaine porteuse d’un trésor dans des vases d’argile, nous marcherons ensemble pour la mission, dociles à ce que l’Esprit de Dieu dit à notre Église pour apprendre, écouter, discerner, « avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont 9 » et envisager avec joie et courage les 10 années qui viennent.

+Mgr Michel Pansard
Évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes

1 Lettre du pape François au Card FILON !, Préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples annonçant le mois missionnaire extraordinaire.
2 Pape François, « La joie de l’Évangile » n° 27
3 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°268
4 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°7
5 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°264
6 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°24
7 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°266
8 cf. 2 Cor. 4, 7
9 Pape François, « La joie de l’Évangile » n°2

Télécharger la lettre pastorale - format A4 / format A5

Mgr Michel Pansard
Protéger les océans
Vidéo du Pape
La Croix