Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Prises de paroles > Le dimanche de la Parole Dimanche 26 janvier 2020

Le dimanche de la Parole
Dimanche 26 janvier 2020

LE DIMANCHE DE LA PAROLE
26 janvier 2020.

Le Pape François a décidé que le 3ème dimanche du temps ordinaire serait consacré́ à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. (cf. la Lettre Apostolique en forme de Motu Proprio “Aperuit illis” du 30
septembre 2019.)

La plupart des citations en italique qui suivent, sont extraites de ce texte.

Mettre en exergue un dimanche de la Parole est l’occasion de souligner un élément constituant de notre foi et de notre liturgie comme tous les dimanches le sont, comme tous les dimanches sont la célébration de la mort et de la résurrection du Christ, sont la célébration de la vie donnée du Seigneur en son corps livré et son sang versé.

« Ce jour consacré à la Bible veut être non pas « une seule fois par an », mais un événement pour toute l’année, parce que nous avons un besoin urgent de devenir familiers et intimes de l’Écriture Sainte et du Ressuscité qui ne cesse de rompre la Parole et le Pain dans la communauté des croyants.
C’est pourquoi nous avons besoin d’entrer constamment en confiance avec l’Écriture Sainte, sinon le cœur restera froid et les yeux resteront fermés, frappés comme par d’innombrables formes de cécité. »

Ce dimanche est aussi le dimanche de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Ces chrétiens entendent dans les livres de la première alliance qu’ils partagent avec les communautés juives et dans les livres de la nouvelle alliance, l’écho de la Parole Vivante et Engagée de Dieu qui en Jésus le Christ s’est faite chair. Car comme le rappelait Saint Jérôme : « Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ »

« La Bible est le livre du peuple du Seigneur qui, dans son écoute, passe de la dispersion et de la division à l’unité́. La Parole de Dieu unit les croyants et les rend un seul peuple. »

Ce dimanche peut être une bonne occasion :

  • Pour remettre la Bible ou le Nouveau Testament à des jeunes et des adultes qui se mettent en route pour devenir chrétien ;
  • Pour mettre en relief tous ceux qui dans nos communautés chrétiennes portent le souci de partager la Parole de Dieu qui se donne à nous dans le livre des écritures : catéchistes, accompagnateurs du catéchuménat, membres des équipes espérance, membre des équipes de préparation aux sacrements, équipe animatrice ;
  • Pour solliciter les membres des équipes de solidarité dans cette chaîne de transmission de la Parole. « Écouter les Saintes Écritures pour pratiquer la miséricorde : c’est un grand défi pour notre vie. La Parole de Dieu est en mesure d’ouvrir nos yeux pour nous permettre de sortir de l’individualisme qui conduit à l’asphyxie et à la stérilité tout en ouvrant grand la voie du partage et de la solidarité. » ;
  • Pour prévoir au début de la liturgie de la Parole, une procession ou un passage de main en main par tous ces acteurs, du lectionnaire dominical qui sera déposé sur l’ambon. Cette procession pourra être accompagnée d’un beau chant sur la Parole de Dieu ;
  • Pour que les prédicateurs de ce jour, ne cherchent pas à tout dire mais à « faire entrer en profondeur dans la Parole de Dieu, dans un langage simple et adapté celui qui écoute, permet au prêtre (et au diacre) de faire découvrir également la « beauté des images que le Seigneur utilisait pour stimuler la pratique du bien » (La joie de l’Évangile 142). C’est une opportunité pastorale à ne pas manquer ! » ;
  • Pour relancer l’invitation à mettre en route et faire vivre dans nos quartiers des petites communautés, des maisons d’Évangile, des équipes d’écoute et de partage de la Parole de Dieu qui nous nourrit. Car elle doit retentir aussi bien « dans l’action liturgique que dans la prière et la réflexion personnelle » ;
  • Pour prendre en compte que la Parole du Seigneur retentit tout au long de la liturgie eucharistique dominicale avec le récit de l’institution, le « comme nous l’avons appris du sauveur nous osons dire : Notre Père » ; « Seigneur Jésus Christ tu as dit à tes apôtres je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »…

Lors de mon arrivée dans le diocèse le 1er octobre 2017, je priais pour les jeunes de notre diocèse : « Je prie aussi pour que notre Église, sans l’affadir vous fasse savourer la Parole Vivante de Dieu, douce comme le miel et incisive plus qu’un glaive, pour que comme la Parole d’un ami, elle ait du poids pour orienter vos vies. Au moment où beaucoup d’entre vous sont à l’heure des choix, de l’orientation, n’ayez pas peur de vous laisser appeler par le Christ. Il ne prendra pas à votre place la conduite de vos vies, mais il vous invitera à prendre à sa suite le chemin d’une vie humaine véritable et du bonheur d’aimer et d’être aimé. »

Le diocèse vient de vivre l’année jubilaire de sa consécration à Notre-Dame-de-Bonne-Garde. Elle demeure une bonne école pour garder et mettre en pratique la Parole de Dieu. « Sur le chemin d’accueil de la Parole de Dieu nous accompagne la Mère du Seigneur, reconnue comme bienheureuse parce qu’elle a cru en l’accomplissement de ce que le Seigneur lui avait dit (cf. Lc 1, 45). ». Saint Augustin commentait ainsi la parole de Jésus : « Bienheureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la gardent. C’est comme dire : ma mère, que tu appelles bienheureuse, est bienheureuse précisément parce qu’elle garde la Parole de Dieu, non pas parce que le Verbe est devenu chair en elle et a vécu parmi nous, mais parce qu’elle garde la parole même de Dieu par qui elle a été créée, et qu’en elle Il s’est fait chair » (Commentaire de l’évangile de Jean., 10, 3).

Bon dimanche de la Parole.

+ Michel Pansard
Évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes
Mgr Michel Pansard
Le mercredi des Cendres
Quesako ?
Une vidéo de KTO-TV
La Croix